Le groupe SNI devient l’actionnaire de référence de six Sociétés Immobilières D’Outre-Mer (SIDOM)

Alors que la SIG (Guadeloupe), la SIMAR (Martinique), la SIM (Mayotte), la SIDR (La Réunion), la SIGUY et la SIMKO (Guyane) rejoignent le groupe SNI, André Yché et Annick Girardin ont présenté une stratégie à cinq ans pour le logement Outre-mer.

De gauche à droite : André Yché, président du directoire du Groupe, Annick Girardin, Ministre des Outre-mer, et Jérôme Raboul du Ministère de l'Economie et Finances.

Suite à l’entrée au capital du groupe SNI comme actionnaire de référence de 6 Sociétés Immobilières D’Outre-Mer (SIDOM) et à l’occasion de la signature du contrat d’objectifs le 15 janvier 2018, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin et le président du directoire du groupe SNI, André Yché, ont présenté une stratégie à cinq ans pour le logement Outre-mer (2018-2022).

Conforter la mission des SIDOM

L’Etat et le groupe SNI se fixent cinq priorités d’actions qui visent à conforter la mission des SIDOM sur le secteur du logement social, en renforçant leurs moyens par l’expertise apportée par le groupe SNI : 

  •  gouvernance plus efficace,
  • mutualisations de leur expérience,
  • réponses aux besoins spécifiques des populations ultra marines en matière de logement,
  • maintien de la qualité du patrimoine. 

Maintenir un ancrage local fort

Conscient des forts enjeux locaux, des spécificités économiques de chaque territoire et des identités de chaque société, le groupe SNI élaborera également pour chaque SIDOM un plan stratégique d’entreprise spécifique destinée à garantir la cohésion sociale dans l’entreprise, en concertation étroite avec les collectivités locales. Cet ancrage territorial doit permettre à terme aux SIDOM de devenir les opérateurs clés de l’aménagement du territoire, légitimes à structurer autour d’elles les fonctions clés de l’habitat et du développement urbain dans les outre-mer.