Hébergement et logement accompagné

L’intégration en juillet 2015  d’Adoma,  premier opérateur de logement accompagné en France, a permis au groupe SNI de réaffirmer son engagement en faveur de l’intérêt général et de la cohésion sociale. Aujourd’hui, le Groupe dispose de  73 000 places d’hébergement pour accueillir les publics les plus fragiles.

Adoma, spécialiste de l’insertion par le logement

Adoma, depuis sa fondation en 1956, œuvre en faveur du logement des personnes en situation de précarité. Créée par les pouvoirs publics pour accueillir les travailleurs migrants, elle fut également l’un des principaux opérateurs engagés dans la résorption des bidonvilles à la périphérie des grandes villes.

Au fil du temps, ses missions et sa clientèle ont évolué. Adoma héberge désormais plus de 72 000 personnes en difficulté, qui ne peuvent accéder à un logement de droit commun : jeunes en insertion, travailleurs précaires, bénéficiaires de minima sociaux, travailleurs migrants, familles monoparentales...

En parallèle de leur hébergement, Adoma assure la prise en charge sociale des différents publics qu’elle loge. Plus de 2 300 collaborateurs œuvrent  au quotidien pour accompagner les résidents dans la réalisation de leurs projets d’insertion. En 2010, Adoma a lancé un ambitieux plan de rénovation de son patrimoine, afin de transformer des chambres en studios disposant du confort nécessaire.

Plusieurs solutions pour les publics fragilisés

Parce que les causes de vulnérabilité sont multiples (précarisation, handicap, fractures familiales…), Adoma et les 13 ESH du groupe SNI proposent une palette complète de solutions.

  • Les résidences sociales sont des solutions intermédiaires pour des publics en situation d’isolement, cumulant difficultés économiques et sociales et nécessitant une aide à l’insertion sociale. Pour la plupart, elles sont construites et gérées par Adoma, ou construites par les ESH du Groupe et gérées par des associations dédiées, avec lesquelles des partenariats sont noués.

  • Le Groupe gère des logements d’insertion, en diffus dans le parc de logement social classique, à destination notamment de personnes en situation de handicap. D’autres logements sont mis à disposition d’associations spécifiques pour répondre à des besoins très précis ou pour assurer une transition logement à des familles ayant connu des difficultés financières ou sociales.

  • Les maisons-relais ou foyers d’urgence sont destinés à accueillir des personnes nécessitant un accompagnement spécifique, en raison d’un traumatisme psychologique, d’un handicap… Dans ces projets, des partenariats sont mis en place avec des associations qui gèrent les résidences ou interviennent en matière d’accompagnement social.

Hémisphère, un dispositif innovant pour répondre à la crise de l’hébergement d’urgence

En mars 2017, le groupe SNI et AMPERE Gestion ont lancé Hémisphère, le premier fonds à impact social français, qui permettra à terme la création de 10 000 places d’hébergement d’urgence. Conçu comme une alternative aux nuitées hôtelières, Hémisphère regroupe six investisseurs institutionnels de premier plan. En 2017, le fonds rachètera une centaine d’hôtels économiques, qui seront rénovés puis loués à Adoma. Le premier opérateur du logement accompagné en France  assurera les prestations d’hébergement et d’accompagnement social.